Nvidia Ansel: Capture de scènes en Super Résolution, 360° et outils de post-traitement

Nvidia Ansel – en référence au photographe Ansel Adams – est un outil de capture et de retouche de photos, mais pas n’importe quel genre de photos… celle qu’on prend dans un jeu vidéo !?

Plus précisément, Ansel est né du constat qu’une capture d’écran reste un élément assez pauvre comparée à une photo prise dans un environnement réel. Au lieu de pouvoir composer votre cliché depuis n’importe quel angle, les moteurs de jeu vous contraignent à enregistrer des captures d’écran depuis l’angle de caméra par défaut. Vos captures sont par ailleurs limitées à la résolution maximale du jeu et à son spectre de couleurs. Les outils photographiques pour gamers souffrent de nombreuses autres limitations : contrairement à un vrai appareil photo numérique, vous ne pouvez pas enregistrer des images en résolution maximale au format RAW haute-fidélité.

La technologie Ansel a été développée pour vous permettre d’enregistrer des captures d’écran comme vous prendriez une photographie dans la vraie vie.

introducing-nvidia-ansel-640px

Angle de la caméra, profondeur de champ, filtres et effets, Ansel nous donne le contrôle de la caméra afin de composer de superbes captures d’écran. Il y a toute la gestion des post-process, des HDR, etc. C’est optimisé pour les mobiles et la VR – bref, c’est assez bien fichu comme tous les outils Nvidia (si je fais de la lèche, c’est que j’aime beaucoup – je n’ai jamais rien reçu d’eux).

nvidia_ansel_02

Mode caméra libre

La technologie Ansel a été développée pour vous permettre d’enregistrer des captures d’écran comme vous prendriez une photographie dans la vraie vie.

ansel-free-camera-fr

Super résolution

En utilisant CUDA présente sur les GTX, il devient possible de prendre des photos en Super Résolution. Vous pouvez ainsi Enregistrer des images jusqu’à 4.5 gigapixels (oui, pas des méga, des gigas= ou jusqu’à 32x plus haut que votre résolution d’écran (un multiplicateur arbitraire qui pourrait d’ailleurs être débloqué).

Voici un exemple:

super-resolution

Cette image (bon, là telle quelle, elle est en basse résolution, mais le zoom du livre illustre le propos – si on avait la photo en SR, on pourrait faire ce zoom avec cette qualité). En super-résolution, par exemple en 46080×25920, ça donne un fichier de 1.7Go ! Si vous ne me croyez pas, téléchargez le !

On parle même de capture jusqu’à 61 440 x 34 560 pixels ! De quoi contenter les besoins les plus sérieux.

Comment ça fonctionne techniquement ? Pour capturer une image d’une telle définition, Nvidia a recours à une astuce. Plutôt que d’effectuer un rendu 3D d’une traite, le système va en fait déplacer la caméra sur une multitude de points de manière à capturer plusieurs centaines — plus de 1000 dans certains cas — de petites images. En changeant de point de vue, il est possible que certaines zones aient une plus forte exposition. Ansel corrige cela automatiquement, de même qu’il s’assure que le collage des images soit transparent. Ces traitements sont évidemment effectués par la carte graphique via CUDA.

Capture à 360°

L’outil peut capturer des scènes à 360° et ce en Super résolution comme vu précédemment.

360-capture-fr

Il y a aussi les applis correspondantes pour visualiser ces dernières sur mobile ou sur les casques VR du marché.

Conclusion

En quelques sortes, c’est le photoshop du photographe en gaming:

Entres autres caractéristiques, il y a aussi la possibilité d’utiliser le format EXR. J’imagine déjà les évolutions des journaux dédié au jeu vidéo… et tout simplement, la possibilité d’utiliser cette techno dans nos propres développements.

A part le coté Super Résolution, on pouvait déjà produire ce genre de capture, mais souvent au prix d’une dégradation sévère des performances. Ici, la technologie est clairement optimisée pour l’utilisations des GPUs/Cuda des GTX de Nvidia.

Voilà, si cela vous intéresse, vous trouverez plus d’infos sur le site de Nvidia.

Et vous connaissez le meilleur ? La techno est déjà disponible dans Unreal Engine 4.14 🙂

hach_me, un simulateur de piratage

Hack_me est un jeu de simulation de piratage informatique créé par Egor Magurin.

header

L’objectif du jeu est de hacker, en compagnie d’Elena votre partenaire, les serveurs de grandes entreprises. Vous êtes un anonymous et vous voulez démontrer que rien ne protège à 100% des données informatisées. Ou vous voulez gagner un peu de blé, c’est au choix. Prenez-vous donc pour Mr Robot et tentez de retourner les sociétés et gouvernements dévoyés !

hack_me

Vous aurez besoin d’utiliser: des outils en ligne de commande, du bruteforce, des injections SQL et autres programmes utilisés en Pentest par la sécurité informatique.

Le jeu est encore en développement mais vous pouvez commencer à y jouer en accès anticipé, il est proposé à 3.19€ au lieu de 3.99€ sur steam.

Bon, ça semble encore assez limité, mais pour ceux n’ayant jamais utilisé d’outils de pentest, c’est une façon de découvrir le domaine. Et puis, il faut laisser le temps au développeur d’enrichir son jeu.

Janus VR, Un navigateur Internet qui transforme le web en salle VR (métaver)

Janus VR, créé par James McCrae, permet d’explorer le Web en VR de façon originale. C’est une sorte de métaver, chaque page internet devenant une salle en réalité virtuelle. Un métaver est un monde virtuel fictif décrit dans le roman Snow Crash- Le Samouraï virtuel, paru en 1992, de Neal Stephenson.

janusweb_janusvr_the_world_inside_the_web-_-_2016-11-03_09-20-29

Coté technique, le navigateur est écrit en C ++, en utilisant les bibliothèques Qt et OpenGL (plus précisément WebGL). L’utilisation d’un périphérique de VR passe par l’API Javascript WebVR. Vous pouvez testez quelques exemples de cette API à cette adresse. Si votre navigateur ne supporte pas l’API, vous serez redirigé vers une version compatible (Chrome ou Firefox).

Les fondateurs de JanusVR sont membres du projet Dynamic Graphics à l’ Université de Toronto.

Cet internet VR nous permettra, à l’instar de Second Life, de rencontrer des amis sur un équivalent de Skype mais en 3D, d’acheter ses vêtements avec son avatar 3D qui pourra les essayer, d’acheter tous les objets en pouvant les regarder sous toutes leurs coutures, de visiter son futur appartement, de jouer en ligne en VR….. Coté navigation sur le web, on passe d’un site à l’autre en franchissant des portes.

Pour l’essayer, vous pouvez enfilez votre casque de VR (HTC vive ou DK2) ou essayez directement sans casque.

Depuis l’accueil, il y a plusieurs portes qui permettent:

  • la visite d’un musée,
  • d’aller au cinéma,
  • de regarder des galeries photos, des galeries de vidéos,
  • d’intégrer une reconstitution de Tuscany
  • la visite d’un monde virtuel

janus-vr-011fab9e57bf38400d3276c71455471-800x445

Il est possible avec un peu de code, de modélisation 3D et de créativité, de concevoir des “sites web VR” virtuels originaux.

D’abord , vous aurez besoin du navigateur Web janusVR 3D. Allez sur le site janusVR.com , cliquez sur le lien de téléchargement, et choisissez le client pour votre système d’exploitation (Windows, Mac ou Linux). Dès le premier lancement du navigateur, vous serez redirigé vers le site Web par défaut qui est appelé le Lobby. De là, vous pouvez vous promener et cliquer sur divers autres portails pour explorer encore plus loin. Les concepts et contrôles de base sont le mouvement, la navigation, la communication, les avatars.

janusvr-com_download-php_-_2016-11-03_09-15-36

Vous pouvez commencer à créer votre propre espace. L’image ci-dessous est un espace 3D sur le Web qui peut être partagé, discuté et exploré en temps réel avec des gens de partout dans le monde. Avec la page d’aide,  http://vesta.janusvr.com/Getting%20started  il est facile de comprendre comment ajouter des éléments à cette “pièce” toute vide.

janus-myfirstroom

Il y a beaucoup de choses à apprendre si vous n’êtes pas un familier du code. Si, par contre, vous connaissez HTML par exemple, vous devriez facilement être en mesure de saisir les concepts de base. Vous trouverez plus d’ informations dans le manuel.

Déjà, pour la navigation, voici les shortkeys:

janus_vr-10-_entre_le_navigateur_nouvelle_generation_et_le_metaverse_-_2016-11-03_09-54-26

Ajouts importants de cette nouvelle version v54.1:

  • Nouveau moteur de rendu physique (PBR)
  • Nouvelle interaction  souris
  • Nouvelle interface utilisateur personnalisable et scriptable
  • Lancement de Vesta, système d’hébergement gratuit pour JanusVR
  • Compression de voix sur IP (VoIP) améliorée (jusqu’à 10 fois)
  • Amélioration de la stabilité générale
  • Nouveaux exportateurs sur mesure pour Unity et Unreal Engine
  • Nouveau hall d’entrée, le site YouTube, traducteur et de nombreuses autres améliorations

Il existe d’autres façons de construire le contenu JanusVR. Vous pouvez écrire votre propre balisage, construire à partir du programme lui-même ou utiliser les outils exportateurs. Vous pouvez ainsi utiliser Blender, Unity, Unreal Engine, Maya, Sketchup.

Vous pouvez vous lancer facilement dans la programmation, il y a toujours quelqu’un en ligne pour vous aider, la plate-forme est disponible dans 127 pays à travers le monde.

Il est compatible Windows 64 bits, mac OS 64 bits et Linux 64 bits.

Google se lance lui aussi sur ce modèle d’internet avec VR Shell. Nous assistons probablement aux prémices du Web du futur qui sera essentiellement “visuel” et “tactile”. Peu importe les périphériques futurs, nous serons au centre de la scène, à manipuler des objets en VR, reléguant les UI interactives de “Minority Report” à la préhistoire de l’informatique. Tout reste probablement à inventer, mais Janus VR nous donne quelques pistes pour repenser le web du futur.

 

Par Greg G.d.Bénicourt